Pour une éducation précoce et innovatrice des enfants porteurs de trisomie 21
Pour une éducation précoce et innovatrice des enfants porteurs de trisomie 21
Pour une éducation précoce et innovatrice     des enfants porteurs de trisomie 21

ACTUALITE

    

Tous nos ateliers

Langues étrangères, cuisine, lecture, maths : A découvrir

                     

La Méthode Cloé

Pour l’acquérir,

Consultez notre page spéciale !

  

" Cartouches Vides "

Un geste pour Paul, et un geste pour l'environnement ...

  

   

Association AkroPAUL

8 rue Saint Joseph

51000 Châlons en Champagne

 

 

 

L'hygiène nasale

 

        L'hygiène nasale pour la respiration nasale,

 

                                              L'hygiène nasale pour l’immunité,

 

                                                                                   L'hygiène nasale pour le langage

Les petits porteurs de trisomie 21, pour diverses raisons, ont très souvent une production de mucus importante. Ce mucus encombre le nez. S'il  n'est pas évacué très régulièrement et de façon efficace, ce mucus peut s'infecter au niveau des bronches, des sinus ou des oreilles d'où respectivement  des bronchites, sinusites, rhino et otites très fréquentes chez ces enfants.

 

Dans les oreilles, le mucus  peut ne pas s'infecter mais s'accumuler derrière les tympans et provoquer des otites séreuses qui peuvent passer complètement inaperçues pendant quelques années, provoquant une perte d'audition fort préjudiciable pour l'installation du langage oral.

 

Fréquemment, les petits porteurs de trisomie installent très vite une respiration buccale, surtout la nuit. Si rien n’est fait, ils la gardent durant leur vie d'enfant, d'ado et d’adulte.

Or, on connait l'importance de la respiration nasale, essentielle entre autres, pour une meilleure oxygénation du cerveau, pour la croissance des diverses structures osseuses, pour une meilleure immunité. Une respiration buccale accélère le vieillissement.

 

(Pour favoriser la mise en place de la respiration nasale, Monsieur Piron, ostéopathe Osteovox, conseille le port d'un écran buccal  la nuit, écran buccal de ce type (voir photo).  L’objectif étant que l'enfant le garde pendant 6 heures au moins)

L'écran buccal

 

La condition nécessaire  à la mise en place de la respiration nasale est que le nez soit débouché. Cela va de soi. Mais débouché en permanence.

 

D'où l'importance considérable des lavages de nez !!!

 

Attention, il y a nettoyage de nez et nettoyage de nez, plusieurs facteurs sont importants:

  • la quantité d'eau passée dans chaque narine: elle doit être importante pour drainer le mucus dans tous les conduits, les pipettes de liquide physiologique préconisées vendues  à cet effet dans les pharmacies n'ont pas un volume d'eau suffisant.

 

  • la régularité : deux nettoyages par jour tous les jours de l’année, un le matin au lever et l'autre au coucher même si l'enfant n'est pas enrhumé. (L’enfant se lave le nez, comme il se lave les dents  c'est ainsi, ce n'est pas négociable).

 

Si l'enfant est enrhumé, on augmente la fréquence autant de fois qu'il est nécessaire pour évacuer le mucus.

 

Voici en gros comment nous procédons :

Le "canard"

 

 

  • Nous utilisons la fiole ci-contre : elle contient 100 ml.

 

  • Nous la remplissons avec de l'eau riche en soufre (Sels Selso - mais la solution peut être faite avec du gros sel)

 

(AkroPAUL n'a aucun intérêt financier dans l'achat de ce matériel)

 

 


On introduit, sans pression, environ la moitié de la solution dans la narine supérieure.

 

Le liquide ressort par la narine du bas.

 



On fait de même de l'autre côté (on tourne la tête de l'enfant).

 

On remplit de nouveau le canard et on réitère l'opération (des deux côtés).

 

On pratique le nettoyage de nez en position allongée lorsque l'enfant est bébé.

Il n'est pas aisé de mettre ce rituel en place, mais il faut  tenir bon.

Beaucoup de choses sont en jeu comme nous l'avons vu précédemment : meilleure immunité, meilleur développement du langage, respiration nasale facilitée.

 

 

Un aspect qui me tient à cœur : en instaurant une hygiène nasale dès la toute petite enfance et en la pratiquant tous les jours, nous donnons la possibilité au futur adulte de prendre sa santé en main. De devenir acteur de sa santé…

L'enfant grandit, le nettoyage peut se faire en position assise ou debout... Paul maintenant veut appuyer lui-même sur le "canard jaune" et il réclame son nettoyage lorsque son" nez le gène  ". Plus tard, il le fera lui-même.

 

Pour compléter l'hygiène nasale, Paul fait une cure thermale libre ORL de 6 jours, voire 10,  tous les ans à Bagnères de Luchon dans les Pyrénées, ce, depuis l'âge de deux ans et demi.

Parce que Paul avait des otites séreuses et qu’il nous avait été conseillé de lui faire poser des "yoyos" nous avons essayé cette solution, plus douce, et avons ainsi pu éviter une intervention chirurgicale

La qualité d'une cure thermale dépend bien évidemment de celle de ses eaux (ici soufrées) mais aussi de celle des soins prodiguées par le médecin ORL. À cet égard, le Docteur Tulippe est un homme d'une grande humanité, fort patient (!!), d'un geste sûre et d'une grande douceur. Merci à lui.

 

Notons qu'une façon supplémentaire de réguler la production de mucus est de supprimer certains aliments qui en favorisent l’excès, par un réglage alimentaire judicieux. De façon générale, la suppression des laitages et des céréales à gluten contribue à diminuer la production de mucus de façon notable (variable selon les enfants) mais c'est une autre histoire !

 

 


Version imprimable Version imprimable | Plan du site
AkroPAUL - Juillet 2013 - Tous droits réservés